Le Nouveau Souffle - Princes en guerre

basé sur le monde de Warhammer, les principautés frontalières
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionMOW

Partagez | 
 

 Le culte de Myrmidia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Waaagh
Admin
avatar

Nombre de messages : 380
Age : 41
Localisation : Terre d'accueil l'Aveyron
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Le culte de Myrmidia   Mer 28 Déc 2005, 06:41

MYRMIDIA - Déesse de la Guerre -

• Description
Myrmidia est la fille de Véréna et de Môrr. Elle est la divinité patronale des soldats et des stratèges. Là où Ulric règne sur la force des combats et sur la fureur des batailles, Myrmidia inspire l'art et la science de la guerre. On la représente généralement sous la forme d'une jeune femme grande et bien proportionnée, armée et équipée à la façon des soldats du sud du Vieux Monde. Parfois, elle prend la forme d'un aigle.

On peut voir ses statues à presque tous les coins de rue dans les cités de Tilée et d'Estalie. Les gens du sud invoquent son nom pour se protéger de tout, depuis la maladie jusqu'à la mort aux mains des hommes-bêtes. Les populations de l'Empire ont beau montrer une intense dévotion pour Sigmar, celle-ci paraît presque morne comparée à l'amour inconditionnel et passionné que les populations deTilée et d'Estalie portent à leur dame, leur championne, leur déesse, Myrmidia. Le rôle de Myrmidia au sein du panthéon fait l'objet de débats et de polémiques passionnées dans tout le VieuxMonde. Dans l'Empire, les érudits pensent qu'elle était une héroïne mortelle qui apparut en Tilée ou en Estalie et qui défendit ces peuples contre l'invasion des barbares descendus du nord (les ancêtres des peuples de l'Empire), contre les envahisseurs venus de l'Arabie au-delà des mers et contre les gobelins se déversant des montagnes de l'est. Après avoir sauvé son peuple, Myrmidia devait être couronnée reine, mais elle fut tuée par une fléchette lancée par un agresseur inconnu durant son sacre. Cependant, sa force physique était telle que le poison ne put la tuer immédiatement et, alors qu'elle était mourante, elle commanda que l'on construise un grand navire. On la déposa sur ce vaisseau et elle s'en alla vers l'ouest où elle fut élevée à la dignité de déesse. Dans l'Empire, on la considère comme une déesse régionale. Bien que les gens la traitent avec respect, ils ne la vénèrent pas, pas plus qu'ils ne vénèrent les dieux régionaux de Kislev et de Bretonnie.

Cette image de Myrmidia en vierge guerrière surgissant pour sauver son peuple persiste encore de nos jours dans toutes les légendes, excepté en Tilée et en Estalie ou la suite de l'histoire est très différente. Là, le peuple prétend que Myrmidia était la fille de Verena et de Morr qui avait été confiée à des parents mortels pour qu'ils relèvent. En Tilée, les gens insistent sur le fait que ses parents étaient tiléens. En Estalie, ils affirment naturellement qu'ils étaient estaliens. Dans tous les cas, le bébé grandit pour devenir une puissante vierge guerrière qui unit les peuples des deux contrées contre tous leurs ennemis. Encore aujourd'hui, elle est adorée et révérée comme la sainte patronne des deux nations, mais aussi comme une déesse née de deux divinités majeures.

En dehors du fait qu'elle est leur déesse régionale, les populations des terres du sud pensent que Myrmidia joue un rôle essentiel car elle fait partie des dieux civilisateurs. Elle est, disent-ils, la déesse tutélaire des soldats et des stratèges. Alors qu'Ulric représente la force du combat et la furie de la bataille, Myrmidia représente l'art et la science de la guerre.
On la représente le plus souvent comme une grande jeune femme aux proportions admirables, armée et équipée dans le style des soldats du sud du Vieux Monde. Elle peut également revêtir la forme d'un aigle.

• Symbole
Le symbole de Myrmidia est constitué par une lance derrière un bouclier. Ce motif est arboré, sous forme de pendentif, par la majorité de ses adorateurs qui sont persuadés qu'il leur porte chance pendant les combats. Les Clercs de Myrmidia portent des capuchons de couleur bleue sur des robes blanches à liserés rouges. Le symbole est cousu à la hauteur du pectoral gauche, ou porté sous forme d'agrafe, comme fermeture du capuchon.

• Zone d'influence
Myrmidia est plus populaire dans les régions du sud du Vieux Monde, tout spécialement en Tilée et en Estalie. Mais elle n'en est pas moins vénérée de toute part, dans le Vieux Monde, par les guerriers qui n'ont pas choisi d'adorer Ulric.

La déesse fait l'objet d'une dévotion fanatique dans tout le sud du Vieux Monde, spécialement en Tilée et en Estalie. Dans d'autres régions du Vieux Monde, les guerriers qui trouvent les manières d'Ulric trop brutales se tournent vers le culte de Myrmidia. Cela est particulièrement vrai pour ceux qui utilisent la poudre noire, proscrite par la foi d'Ulric. Ces nouveaux adeptes acceptent la croyance selon laquelle Myrmidia est la fille de Verena et de Morr et ils ne la considèrent pas comme une divinité régionale.

• Tempérament
Myrmidia est une déesse des populations méridionales du Vieux Monde. Elle entend leurs prières et les protège de l'invasion. Toutefois, comme son culte s'est étendu à d'autres régions, elle est souvent considérée par les autres civilisations comme une déesse vengeresse. À la différence d'Ulric qui contemple les batailles et laisse les hommes survivre ou mourir selon leurs talents, Myrmidia raffermit réellement les cœurs et encourage les vertueux pour qu'ils anéantissent leurs ennemis.

• Temples
Le temple principal de Myrmidia est situé dans la cité Estalienne de Magritta qui était en première ligne lors des guerres Arabes. Tous les temples de Myrmidia du Vieux Monde dépendent de ce temple principal mais la dernière fois qu'il a usé de ses prérogatives, c'était lorsqu'il lança un appel au ralliement, à l'aube de la guerre contre l'Arabie. On trouve des temples de Myrmidia dans les citadelles de la plupart des cités de quelque importance en Estalie et en Tilée. On les trouve également dans les régions sud de Bretonnie et de l'Empire ainsi que dans tous les endroits où des mercenaires du sud sont employés.

Les temples de Myrmidia tendent à suivre le style architectural de Tilée et d'Estalie. Leurs toitures sont généralement en forme de dômes, ornés de flèches et abritent des salles carrées ou rectangulaires. Les façades et les extérieurs des temples sont généralement ornées de bas reliefs représentants des armes et des boucliers démesurés qui semblent accrochés sur les murs. Les oratoires peuvent prendre la forme de temples miniatures, ou de statues de la déesse, ou encore de sculptures isolées représentant un empilement d'armes, de boucliers et d'armures.

• Commandements
Les fidèles serviteurs de Myrmidia doivent se plier aux règles suivantes, bien que les seuls qui soient susceptibles d'en subir les conséquences s'ils y désobéissent sont ses templiers, ses initiés et ses prêtres :
- Agir avec honneur et dignité en toutes circonstances.
- Respecter les prisonniers de guerre.
- Ne montrer aucune pitié pour les ennemis de l'humanité.
- Respecter les ordres d'un supérieur et ne désobéir qu'en cas de nécessité absolue (par exemple, si ces ordres obligent à enfreindre l'une des autres règles).


Dernière édition par le Mer 28 Déc 2005, 06:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mow-lvp.forum2jeux.com/
Waaagh
Admin
avatar

Nombre de messages : 380
Age : 41
Localisation : Terre d'accueil l'Aveyron
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Le culte de Myrmidia   Mer 28 Déc 2005, 06:42

LES ORDRES DE MYRMIDIA

Les temples principaux de Myrmidia se trouvent dans la cité estalienne de Magritta et dans la cité tiléenne de Rémas. Le peuple d'Estalie croit dur comme fer que Myrmidia fut élevée à Magritta, tout comme les Tïléens sont convaincus que Rémas fut son premier foyer.
Le temple de Magritta, qui fut en première ligne pendant les guerres arabes, est en plein essor et c'est celui qui est considéré comme le centre spirituel du culte. À notre époque, tous les temples myrmidiens du Vieux Monde sont soumis à celui de Magritta, mais la dernière fois qu'il a fait usage de ses prérogatives remonte au temps où il lança un appel général au début des guerres avec l'Arabie.
On trouve au moins un temple dédié à Myrmidia dans les citadelles de toutes les villes d'Estalie et de Tilée, la plupart des villes d'importance En possédant plusieurs. On en trouve également dans les régions méridionales de Bretonnie et de l'Empire, de même que dans les endroits où l'on emploie couramment les services de mercenaires venus du sud.
Ses temples sont bâtis selon le style architectural de Tilée et d'Estalie, rvec une grande salle carrée ou rectangulaire abritée sous un toit à l'architecture compliquée formé de dômes et de flèches. Les murailles ixtérieures sont décorées de bas-reliefs figurant des armes et des boucliers démesurés qui paraissent suspendus à l'extérieur du jâtiment. Les autels prennent l'aspect de temples miniatures ou de sculptures autonomes représentant des armes, des boucliers et des trmures artistiquement assemblés. Les autels les plus courants sont ;ependant les statues de la déesse elle-même que l'on rencontre à tous es coins de rue dans les régions du sud.

• Les ordres consacrés
Les principaux ordres de Myrmidia sont tous deux basés au temple de Magritta. Ses initiés et ses prêtres appartiennent à l'Ordre de l'Aigle, qui tire son nom de la forme que Myrmidia adoptait parfois avant les batailles pour effectuer des reconnaissances. Qu'ils soient membres des armées de Tilée ou d'Estalie ou qu'il s'agisse des compagnies de mercenaires du sud qui combattent partout dans le Vieux Monde, le clergé de cet ordre prend soin des soldats. Les membres de l'ordre considèrent; que combattre aux côtés des soldats fait partie de leurs devoirs sacrés et constitue un grand honneur, de même qu'apporter leurs conseils aux officiers supérieurs, autant dans le domaine martial que spirituel.
Les templiers de l'Ordre de la Lance de Vertu forment le second groupe. Cet ordre dispose de chevaliers dans toutes les régions du Vieux Monde, souvent sous des noms différents, comme les chevalier du Bouclier Étoilé ou les chevaliers du Titan Impitoyable. Ces ordres de chevalerie mineurs, tous fervents adeptes de Myrmidia, rendent hommage à l'ordre principal des templiers et peuvent être appelés à combattre par le Glorieux Commandant, comme ils le furent lorsque le temple de Magritta les rappela pour mener la guerre contre l'Arabie. Dans cette guerre, ce fut l'Ordre de la Lance de Vertu qui mena lcs assauts et qui combattit le plus férocement.

• Personnages importants
La grande prêtresse de Myrmidia est appelée La Aguila Ultima (ou L'Ultima Aguila en Tilée). Actuellement, il s'agit d'une femme aux cheveux noir corbeau du nom d'Isabella Giovanni. Elle est originaire de Tilée mais a prêté serment au temple d'Estalie, ce qui a soulevé de furieuses controverses. Elle essaie d'apaiser les disputes incessantes qui s'élèvent entre les fidèles au sujet du lieu de naissance de Myrmidia.
Le chef de l'Ordre de la Lance de Vertu est appelé le Glorieux Commandant. En ce moment, le Glorieux Commandant est un Estalien du nom de Juan Franco. Il est connu pour tenir son ordre d'une poigne de fer et on murmure qu'il lorgne à nouveau sur l'Arabie.

• Amis et Ennemis
Le culte de Myrmidia entretient des relations amicales avec ceux de ses parents : Véréna, la déesse de la Sagesse ; Môrr, le dieu de la Mort ainsi qu'avec celui de sa soeur Shallya, déesse des Guérisons. Il existe une certaine antipathie entre les adorateurs de Myrmidia et ceux d'Ulric. Chez les adorateurs de Myrmidia, on pense que Ulric est une divinité barbare ; à l'inverse, chez les adorateurs d'Ulric on considère que Myrmidia est une divinité tout à fait inappropriée pour un guerrier digne de ce nom. Cette antipathie ne conduit que très rarement à des affrontements ouverts entre les représentants des deux cultes. On s'aperçoit que chacun tente de surpasser l'autre sur le champ de bataille, plutôt que de se battre entre eux. Les adorateurs de Myrmidia sont ouvertement hostiles à ceux de Ranald.

• Conditions requises par le culte
Les Initiés et les Clercs de Myrmidia doivent avoir suivi au moins une Carrière militaire et il leur est imposé de continuer à servir pendant qu'ils sont Initiés.

• Jours consacrés
Le culte n'a fixé aucun jour sacré, mais il est coutumier pour les fidèles de prier et d'offrir des sacrifices au début et à la fin d'une campagne ainsi qu'avant et après une bataille.


Dernière édition par le Mer 28 Déc 2005, 06:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mow-lvp.forum2jeux.com/
Waaagh
Admin
avatar

Nombre de messages : 380
Age : 41
Localisation : Terre d'accueil l'Aveyron
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Le culte de Myrmidia   Mer 28 Déc 2005, 06:43

LES MYSTERES DE MYRMIDIA

Les Templiers de Myrmidia sont beaucoup plus mystiques et "religieux" que leurs semblables du Nord. Ils sont bien plus des prêtres guerriers que des chevaliers religieux. Ils gardent jalousement leurs secrets et leurs traditions et aucun étranger à L'Ordre n'est autorisé à les connaître. Après leur charge folle sur les canonniers à l’occasion de l’invasion Arabe, ils se retirèrent du monde et la légende dit que Myrmidia elle-même leur apparaissait en rêve et que ces visions leur inspirèrent la création de L'Ordre. Tout d'abord, les clercs de Myrmidia ne voulaient pas perdre leur mainmise sur les Chevaliers, mais ils furent bientôt convaincu de la véracité des visions : ils cédèrent le contrôle et bénirent leur autonomie.
On peut dire avec du recul que c'était la meilleure chose à faire. Car elle permit à de nombreux Chevaliers de devenir soit clerc soit guerrier. Elle assura qu'aucun schisme ne viendrait diviser la religion, comme lors de la fondation des Templiers de Sigmar. En laissant les Templiers diriger leurs affaires, les clercs lièrent intimement les deux ordres par la foi. Et les prêtres guerriers n'ayant jamais eu à renoncer à l'ordre ou à la religion, cette alliance étroite ne fut jamais menacée.

Les Templiers de Myrmidia ont une vie très différente de celle des Templiers du Nord. Tandis que ceux-là sont craints et évités, les Templiers de Myrmidia sont respectés par la population du Sud. Réputés pour leur sauvagerie au combat qui égale celle des autres Templiers, ils le sont aussi pour leur sérénité et surtout leur équité lorsqu'ils ont à faire à plus faible qu'eux. Lorsque l'on fait appel aux clercs de Myrmidia pour arbitrer un conflit, on aura très souvent recours au jugement très sûr des Templiers.

Ils ne constituent pas une armée permanente. Les nouveaux membres gardent les principaux temples des villes et on en trouve toujours un détachement posté dans leur lieu d'étude qui est en fait leur propre château. Il est situé tout près de Magritta et s'appelle le Temple du Bouclier. Par ailleurs, d'autres voyagent à travers le Vieux Monde, conseillant les armées qui les accueillent volontiers. Ils cherchent également de nouvelles recrues et dissimulent parfois leur identité pour convertir les simples soldats d'infanterie.

La politique de recrutement est bien différente de celle des autres ordres puisqu'ils cherchent leurs membres et n'attendent pas qu'ils viennent à eux. Peu de gens ont une foi inébranlable et la discipline de fer requises pour apprendre les pratiques de guerre pointues des Templiers. Les Templiers qui voyagent sous couvert de l'anonymat cherchent (et parfois très longtemps ...) des jeunes gens prometteurs, qui à l'origine ne sont pas nécessairement des guerriers. Puis ils gagnent leur amitié, les testent et les évalue discrètement, et ne les invitent à les accompagner qu'une fois convaincus de leurs, grandes qualités : ils les mènent à leur lieu d'étude où ils seront éprouvés (on évaluera leur foi et leur intelligence). Les jeunes sélectionnés seront initiés aux mystères de Myrmidia, qui relèvent tant de compétences martiales que mystiques. On leur apprend la méditation afin qu'il puisse garder leur calme et leur lucidité au milieu d'un combat. On leur à canaliser leur volonté pour résister aux enchantements et aux attaques psychologiques. On leur apprend les stratégies de bataille et l'histoire des arts de la guerre afin qu'ils puissent être prêts à toute éventualité sur le terrain. On les dote aussi de compétences spécifiques individuelles de haut niveau (tels le soin des animaux, les soins de premiers secours, et même la chirurgie). Bien qu'ils soient peu nombreux, ils sont bien entraînés et préparés à tout. Les membres de L'Ordre qui sont aussi des clercs dispose d'un assortiment complet de sortilèges. Enfin les Templiers observent les mêmes règles que les clercs.

Les Templiers, comme les clercs, se tiennent toujours très au courant des affaires politiques de l'Empire. Pour ce faire, ils n'ont aucun scrupule à espionner, voire à user de chantage ou de pots de vin. La principale cible de cette activité reste l'Arabie. Ils s'occupent aussi d'extirper les espions qui infiltrent les cours et demeures des dirigeants du Sud.

En tant que religieux, ils n'ont aucun ennemi, bien qu'ils aient pour rivaux les adeptes d'Ulric qu'ils considèrent comme des Barbares, ignorants des subtilités de la guerre. S'il n'y aucune hostilité entre les deux ordres, chacun d'eux se considère toutefois comme supérieur à l'autre. Jusqu'alors, ils ne l'ont jamais vérifié au combat. Les rapports avec les autres courants religieux sont pacifiques et les Templiers ne se préoccupent que de leurs véritables ennemis, notamment les peuples d'Arabie et les forces du Chaos.

En règle générale, il y a peu de chances qu'un personnage reconnaisse un Templier, surtout s'il voyage déguisé.- Contrairement aux autres Templiers, ils se comportent "raisonnablement" à l'égard des autres. Si toutefois, ils sont reconnus ou découverts, on leur doit le respect qui leur est dû. Ne sont-ils pas des religieux, après tout ?

"Vos troupes sont votre plus grand atout. Dirigez-les dans la peur et elles mourront pour vous, gagnez leur loyauté et elles lutteront et mourront pour vous. "
Maréchal de guerre Juan Médina


Dernière édition par le Mer 28 Déc 2005, 06:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mow-lvp.forum2jeux.com/
Waaagh
Admin
avatar

Nombre de messages : 380
Age : 41
Localisation : Terre d'accueil l'Aveyron
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Le culte de Myrmidia   Mer 28 Déc 2005, 06:45

L'ORDRE DU BOUCLIER ETOILE

L'Ordre du Bouclier est peut-être le plus individualiste de tous les ordres. Leurs membres sont souvent les conseillers de plusieurs nobles. Ils consacrent aussi leurs temps aux peuples des régions frontalières à qui ils apprennent à se défendre. On les rencontre plus souvent en Tilée ou en Estalie. Et ils défendent parfois les Temples de Shallya et les prêtres de cette divinité.


Comment entrer dans cet Ordre ?
Le personnage doit d'abord mener à bien une carrière d'initié (et donc de guerrier). Durant l'entraînement, on leur apprend l'Art de la Guerre. A la fin de cette période, on attend d'eux qu'ils en aient appris les bases.

Les Carrières Avancées
Les Templiers sont très liés aux clercs. Par conséquent. Les quatre "rangs" des Templiers correspondent à ceux des clercs, en ce qui concerne les responsabilités et la position. A mesure de leur progrès, ils sont sensés approfondir l'Art de la Guerre.
Voici les rangs des chevaliers :
- Porteur de lance
- Porteur de bouclier
- Chevalier de Myrmidia
- Maréchal de guerre


Les Mentors
Au premier niveau, les nouvelles recrues se verront assignées à un Templier haut placé. Ils seront accompagnés jusqu'à ce qu'ils deviennent "Porteur de Bouclier".

L'apparence et les armures
Leur apparence est très différente de celle des autres templiers. A moins qu'ils ne se préparent au combat, ils ne portent pas de vêtements militaires. A la caserne (c'est-à-dire au temple, le plus souvent), ils portent les robes de clercs. En voyage, seuls ou en groupes, ils ne portent que l'équipement minimal (le reste de l'armure est porté par les chevaux de charge). Ils ne montrent pas leur appartenance à L'Ordre de façon aussi ostentatoire que les membres des autres ordres, car ils ne désirent pas attirer l'attention sur eux. Ils auront toutefois un anneau ou un médaillon indiquant leur allégeance à Myrmidia et seront vêtus de manteaux blancs à bords rouges. Leur armure complète est très impressionnante, toujours immaculée, parfaitement en état. Ils portent aussi un bouclier et une lance, ainsi que les armes de leur choix.

Les Ecuyers
Chacun d'entre eux peut avoir un écuyer. Généralement, ils rentrent au Temple lorsque le Chevalier meurt. Les Templiers dénichent les bons écuyers potentiels dans les villes et villages. De nombreux écuyers sont Tiléens car en Tilée, on considère comme étant un grand honneur d'entrer à leur service.

Les Rassemblements
Lorsque le Temple juge nécessaire un rassemblement, on envoie des messagers sur leurs traces. Quand on ne sait pas où se trouve le Templier, on a recours à des sommations magiques. Cela arrive très rarement, mais les Templiers doivent immédiatement obéir.

Les Conseils de Guerre
Toutes les décisions concernant les Templiers sont prises par ce conseil, constitué par les neuf guerriers les plus expérimentés, qui peuvent être des Templiers ou des Clercs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mow-lvp.forum2jeux.com/
Waaagh
Admin
avatar

Nombre de messages : 380
Age : 41
Localisation : Terre d'accueil l'Aveyron
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Le culte de Myrmidia   Mer 28 Déc 2005, 06:46

LES TROIS LIVRES DU TEMPLE

Le Temple place trois livres bien au dessus des autres :
Les paroles de Myrmidia :
description par Henri de Havialland d'une série de visions. Contient des conseils pour les guerriers au combat, ainsi que deux cents psaumes de Myrmidia : un présent incomparablement précieux pour de nombreux guerriers.
Tactiques et stratégies :
un livre très ancien, traduit de l'arabe. Contient des conseils de stratégie et de commandement des troupes. De nombreuses rumeurs au sujet de chapitres perdus. Descriptions d'armes nouvelles, encore non visibles sur les champs de bataille.
Sièges, armes de siège et usage des cadavres de bétail
écrit par Otto von Ottoheim III. Description minutieuse de la construction de défenses et de diverses armes de siège. Réécrit à plusieurs reprises au fur et à mesure des progrès accomplis dans ce domaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mow-lvp.forum2jeux.com/
Waaagh
Admin
avatar

Nombre de messages : 380
Age : 41
Localisation : Terre d'accueil l'Aveyron
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Le culte de Myrmidia   Mer 28 Déc 2005, 06:47

LA CONSPIRATION SINGOURI

Pablo Singouri était un membre du conseil de guerre qui devint célèbre lors du siège de Carrosack. C'est durant les combats ardents qu'il en vint à haïr les armées Arabes. Selon lui, les peuples d'Arabie, si on ne les surveillait pas, s'emparerait du monde civilisé. Il entreprit de lancer une croisade pour les exterminer définitivement. Mais il fallait d'abord qu'il réussisse à convaincre la noblesse de lui fournir des troupes et de l'argent. Maintes personnes pensent qu'il était sur le point d'y arriver, lorsqu'il fut tué par un mystérieux assassin. Depuis, de nombreux Templiers ont essayé de sensibiliser la noblesse à leur quête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mow-lvp.forum2jeux.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le culte de Myrmidia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le culte de Myrmidia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Culte de Myrmidia !
» <Hrp> Le culte d'Elune.
» Le Culte de Morr !
» Le Culte d'Ulric
» Culte Genestealer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Nouveau Souffle - Princes en guerre :: Le coeur des tempêtes :: Echanges d'informations-
Sauter vers: